Restriction des fluides frigorigènes en 2022 : les alternatives

Le secteur du froid et du CVC (chauffage, ventilation, climatisation) est concerné au premier plan par la réglementation F-Gas visant à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. De nouveaux fluides frigorigènes ont notamment été interdits à l’utilisation depuis le 1er janvier 2022. Quelles alternatives sont disponibles pour remplacer ces fluides ?

Qu’est-ce que la réglementation F-Gas ?

Le règlement européen F-Gas (actuellement F-Gas II) a pour but de répondre aux objectifs du protocole de Kyoto : c'est-à-dire de réduire les émissions de gaz à effet de serre en éliminant les fluides à fort potentiel de réchauffement planétaire (PRP). Le PRP est aussi appelé PRG (Potentiel de Réchauffement Global) ou GWP (Global Warming Potential).

Cette réduction est prévue selon un calendrier précis, jalonné de différentes étapes, pour aboutir à un espace européen neutre en carbone dès 2050. Avec un mécanisme de quotas annuels dégressifs, cette réglementation organise l'élimination progressive des fluides HFC (HydroFluoroCarbures), qui sont de puissants gaz à effet de serre.

réglementation f-gas

Comment intervient le règlement F-Gas ?

Ce règlement F-Gas s'articule autour de trois grands axes :

  • Le premier porte sur la réduction progressive des HFC (HydroFluoroCarbures) qui seront mis sur le marché chaque année. Cette réduction est exprimée en équivalent CO2 (CO2e).
  • Le deuxième axe concerne l'attribution de quotas de HFC aux producteurs et importateurs. 89% de ces quotas annuels sont alloués gratuitement aux titulaires (producteurs et importateurs déclarés). Les 11% restants sont réservés aux nouveaux entrants.
  • Enfin, le troisième volet touche les fabricants avec une restriction de mise sur le marché pour leurs nouveaux équipements. Ils doivent diversifier leurs gammes de produits afin de se positionner sur le marché des technologies à faible GWP.

Les changements intervenus en 2022

À partir de 2022, la réglementation impose une suppression progressive et obligatoire des fluides frigorigènes dont le GWP est supérieur à 150 pour les installations neuves. C'est le cas par exemple des fluides R134a, R407F, R410a... En conséquence, les productions de froid industriel et de froid commercial en fin de vie ne peuvent pas être remplacées à l'identique si elles utilisent un fluide concerné par ce seuil de pouvoir de réchauffement.

Quelles alternatives pour remplacer les HFC ?

Fort heureusement, il existe d’autres fluides à même de remplacer les HFC. Parmi eux, l’ammoniac (NH3) est une option très intéressante : elle demande toutefois une grande maîtrise à l’utilisation afin de gérer ses contraintes. Ce fluide naturel jouit de deux avantages notables : son potentiel de réchauffement planétaire est nul (égal à zéro) et il permet de générer de fortes économies d’énergie.

L’utilisation du CO2 constitue également une alternative avantageuse. Son potentiel de réchauffement planétaire est de 1 (c’est le GWP référence, la valeur étalon permettant de calculer les GWP des autres fluides), il est performant, peu toxique et non inflammable. 

Autre candidat, le propane (ou R290) avec un GWP qui est de 3 seulement.

Des solutions existent

Dans ce contexte, Dalkia Froid Solutions propose des solutions sur-mesure en tenant compte de l'âge de l'installation et de la technologie utilisée.

  • Travail sur l'étanchéité des installations frigorifiques en mettant en place rapidement des moyens de suivi énergétique et de détection de fuite. Objectifs : réduire l'exposition à la taxation et diviser par deux les visites périodiques de contrôle d'étanchéité sur les installations HFC.
  • Changement total ou partiel des installations en s'orientant vers des solutions techniques utilisant des fluides naturels (CO2, NH3). Ces solutions vous mettent à l'abri des évolutions réglementaires et économiques.

Vous souhaitez être accompagné ?