Vaccins : l'importance de la chaîne du froid

Les vaccins peuvent sauver des vies et prévenir des maladies graves, il sont d'ailleurs généralement reconnus comme l'un des outils les plus efficaces dans le domaine de la santé publique. Néanmoins, il est primordial de veiller à la bonne conservation d’un vaccin pour garantir son efficacité, et des règles sanitaires strictes s’appliquent à cette conservation. Découvrez à travers cet article nos différents conseils sur la chaîne du froid et la conservation de vaccins.

Comment est constituée la chaîne du froid ?

La chaîne du froid est composée de trois éléments d’égale importance.

Tout d’abord, il faut veiller à utiliser un matériel adapté, principalement dans le cadre de la conservation des vaccins. Dans la majorité des cas, le meilleur choix de stockage pour un vaccin est d'utiliser un réfrigérateur à vaccins, exclusivement dédié à cet usage. Contrairement aux réfrigérateurs ou congélateurs lambdas, ces réfrigérateurs à vaccins sont dotés d’une technologie bien plus aboutie, pouvant rapidement faire grimper les prix aux alentours des 15 000 euros. Pour assurer le transport des vaccins dans les meilleures conditions, les glacières et porte-vaccins sont également nécessaires.

Afin de garantir le respect de la chaîne du froid, il est également important d’entourer la logistique et la conservation des vaccins avec du personnel qualifié. En effet, le personnel et les bénévoles chargés de manipuler les vaccins doivent être formés aux différentes méthodes de transport et de stockage afin de sécuriser les différents processus.

conservation de vaccins

Enfin, les procédures encadrant ces vaccins doivent être strictes et parfaitement respectées. Ainsi, les sites de vaccination sont dans l’obligation de disposer d’instructions claires et détaillées sur la manipulation des vaccins et sur les plans d’urgences. Toutes ces précautions sont nécessaires pour assurer la bonne conservation des vaccins en cas d'incidents (graves intempéries, coupure d’électricité…).

A quelle température doit-on conserver un vaccin ?

La température de conservation des vaccins est primordiale pour en assurer l’efficacité. Et pour cause, avec la grande fragilité des vaccins, la température constitue un paramètre important à prendre en compte. Ainsi, la plupart des vaccins doivent être maintenus dans une plage de température stricte allant de 2 °C à 8 °C. Néanmoins, cette température de conservation peut varier avec certains vaccins. Par exemple, les vaccins de Pfizer-BioNTech utilisés dans la lutte contre la Covid-19 doivent être conservés à - 70 °C durant leur transport, une fois décongelés, ils ont une durée de vie de cinq jours.

Ainsi, si la température n’est pas respectée, les vaccins perdent totalement leur efficacité. Il est donc nécessaire, aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers, d’assurer la bonne logistique des vaccins afin de préserver la chaîne du froid.

En cas de rupture de la chaîne du froid, que se passe-t-il ?

Les vaccins sont efficaces contre les maladies dans la mesure où ils sont administrés correctement. Ainsi, la surexposition au froid, à la chaleur ou encore à la lumière peut grandement altérer leur qualité, entraînant un gaspillage des stocks et de certaines pertes financières (réapprovisionnement des stocks, frais administratifs…).

La composition des différents vaccins fait néanmoins varier les paramètres de conservation, et par conséquent la tolérance de remontée en température. En revanche, l’exposition d’un vaccin à une température supérieure à 8 °C entraînera un effet cumulatif sur le potentiel immunogène (autrement dit, l’efficacité et la protection du vaccin sur l’organisme). Respecter strictement les règles de conversation permet également de limiter les risques de contamination.

Le second risque vis-à-vis de la conservation des vaccins est le gel. En effet, ce phénomène est encore plus alarmant que la remontée en température. Il suffit uniquement de quelques minutes d’exposition à des températures négatives (inférieures à 0 °C) pour détruire les propriétés et donc l’efficacité d’un vaccin. Lors de la congélation d’un vaccin, on distingue généralement une modification de son apparence visuelle, indiquant concrètement une anomalie.

Comment réagir face à une rupture de la chaîne du froid ?

Lors d’une rupture de la chaîne du froid, il est primordial d’identifier la source de la rupture. Généralement, elle est due aux matériels de conservation utilisés : enceintes frigorifiques, réfrigérateurs… Il faut ensuite protéger les vaccins en s’assurant que leur aspect physique ne soit pas altéré. Pour les protéger, l’utilisation d’une glacière isotherme est recommandée. Il est cependant très important de veiller à ce que les vaccins ne soient pas directement en contact avec les accumulateurs de froid pour éviter tout risque de congélation.

En tant que particulier, si vous constatez un changement d’aspect du vaccin (couleur, opacité…), il est recommandé de ne pas l’utiliser et de demander conseil auprès d’un pharmacien qui pourra vous indiquer si le vaccin est toujours efficace. Durant le transport du vaccin, l'utilisation d'un emballage isotherme maximisera sa protection.

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?