Économiser de l'énergie en optimisant son installation de froid industriel

Le juste dimensionnement d'une installation est le premier paramètre à intégrer dans un projet de froid, quel qu'il soit. Il s'agit ainsi d'établir le bilan des apports de chaleur interne (éclairage, occupation des locaux, fonctionnement des machines...) afin d'estimer les besoins en froid : c'est-à-dire calculer le dimensionnement des équipements pour le projet. Un sous-dimensionnement pose problème car cela ne permet pas de couvrir l'ensemble des besoins et engendre une surexploitation de l'installation qui nuit à sa longévité. À l'inverse, un surdimensionnement génère un surcoût d'investissement inutile et une consommation énergétique plus importante. Deux écueils à éviter.

Éviter le surdimensionnement

Si le sous dimensionnement d’une installation apporte son lot de désagréments, notamment d’un point de vue énergétique en surexploitant les équipements et appareils, le surdimensionnement dispose également de quelques inconvénients. De fait, quand on évoque la puissance d’une installation, il convient d’établir le calcul des charges sur la base de bons critères de dimensionnement.

L’origine des surdimensionnements est souvent liée à une éventuelle contestation ultérieure du maître d’ouvrage pointant du doigt un manque de puissance de son système auprès de son maître d’œuvre. En d’autres termes, une peur potentielle de conflit futur pousse une partie des installateurs à surdimensionner les installations de froid industriel.

installation froid industriel et économie d'énergie

Il appartient donc au maître d’ouvrage de rassurer ses installateurs en précisant les critères de dimensionnement sur lesquels il souhaite s’appuyer pour la conception de son installation. Cette précision a d’autant plus d’importance qu’un surcroît de puissance inutile a un coût économique et écologique. Compte tenu de la courbe des prix de l’énergie et des objectifs de décarbonation affichés par le gouvernement, le juste dimensionnement d’une installation de froid industriel est tout simplement une preuve de sagesse.

Les critères à prendre en compte pour dimensionner son installation de froid industriel

Le dimensionnement correct d’une installation de froid industriel repose sur des critères précis, contextuels et géographiques :

  • La température et l’humidité extérieures, différentes d’une région à une autre ;
  • Les températures et degré d’humidité intérieurs ;
  • Les besoins d’air en ventilation ;
  • Le taux d’occupation des locaux selon leur usage ;
  • Les niveaux d’apports attendus en fonction des équipements à déployer ;
  • Les besoins de déshumidification ;
  • Le coefficient de foisonnement ;
  • Le fonctionnement en cas de canicule…

L’objectif est de créer une installation cohérente capable de fonctionner normalement en limitant les consommations d’énergie. Les économies (énergétiques et économiques) sont réalisées à trois niveaux :

  • Sur le coût de l’installation,
  • Pendant l’utilisation,
  • Sur la durée de vie des équipements.

Les autres moyens d’économiser de l’énergie

Si le bon dimensionnement d’une installation est un paramètre d’économie d’énergie important, il n’est pas le seul. Afin d’atteindre les objectifs en matière de réduction de la consommation énergétique, il est possible d’activer d’autres leviers : application de bonnes pratiques, optimisation de l’utilisation des équipements, choix des équipements de froid industriel réellement adaptés à l’utilisation envisagée...

Des simples éco-gestes classiques, en passant par les contrôles techniques fréquents (vérification de l’étanchéité des portes de chambres froides, suivi du fonctionnement des compresseurs…) ou encore la mise en place d'un contrat de performance énergétique, les occasions d’optimiser la consommation d'énergie d’une installation de froid industriel ne manquent pas.

 

Vous souhaitez être accompagné ?